Ecrits

Laurent Letourmy cartographie le regard,

l'horizon est bien un cercle.

Cartographier le regard, c'est rapporter sur un plan l'ensemble de ce qui peut être vu depuis un lieu. C'est donc réaliser une image de ce qui semble signifiant.

Cartographier un regard, c'est organiser les choses autour de l'observateur. C'est aussi traduire une intuition de l'espace, celle qui se perçoit mais ne se voit pas toujours, ou ne se voit plus.

Cartographier notre regard, c'est proposer une méditation graphique sur l'environnement, une intrusion au coeur d'une pensée de l'espace dans laquelle l'homme serait acteur et pas juste prédateur.

Cartographier votre regard, c'est reposer la question du lien entre l'image réelle et l'image rêvée, entre la terre et nos paradis, entre ce que l'on est et ce que l'on aimerait. C'est aussi s'imaginer un autre, le temps d'une image.

S'imaginer cartographe au XXIème siècle, c'est peut-être travailler à la représentation d'un monde à découvrir, celui juste autour de nous.

Egonométrie : C'est la projection géométrique inventée par Laurent Letourmy en 1998, conservant l'organisation des choses autour de l'observateur. Elle est utilisée dans toutes les cartographies circulaires.

all rights reserved for Laurent Letourmy - atelier@laurentletourmy.com